AXE 1 - Interroger la notion d’immobilier durable

La durabilité de l’immobilier est directement associée à la pérennité de la société résidente et habitante qu’elle doit assurer. Ce premier axe pose une réflexion englobante sur le concept d’immobilier durable, sur son émergence (Goubran et al., 2019) et sur son acception, souvent réduite à la seule entrée énergétique et matérielle (Warren-Myers, 2012) ou au verdissement des projets (Nappi-Choulet & Labussière, 2015 ; Angelo, 2019).

Pourtant, la durabilité interroge aussi, fondamentalement, la notion de propriété en tant que droit international et national ainsi que fait social complexe (Evans, 2008 ; Rogers, 2016). Les enjeux de durabilité imposent de réfléchir aux évolutions nécessaires en matière d’accessibilité et d’usage du foncier (Meehan, 2014 ; Boisnier, 2015). La lutte contre l’artificialisation des sols est une autre facette de l’immobilier durable, capable de faire cohabiter la production du bâti avec le maintien de terres agricoles et naturelles (SfEP, 2016 ; Fosse et al., 2019 ; Bueno-Suárez & Coq-Huelva, 2020).

De manière transversale, c’est l’innovation sous toutes ses formes (sociale, managériale, ouverte, technologique, verte, etc.) qui s’exprime dans le développement de l’immobilier durable, tout en interrogeant souvent les risques de contradiction entre objectifs écologiques et sociaux (Haase et al., 2017 ; Du & Zhang, 2020).

  • Que représente l’immobilier durable et comment a-t-il émergé ?

  • Quelles relations entre vulnérabilité, durabilité et résilience ?

  • Quelles innovations sont inhérentes à la notion d’immobilier durable, notamment en matière de réforme de la propriété et de l’accès au foncier ?

  • Quelles dimensions sociétales sont associées à la durabilité de l’immobilier ?

25062019-IMG_9321-Florent JOLIOT (1).JPG

Crédit Photo : Ecocampus Provence : espace distributif sous verrière photovoltaïque. © Florent Joliot.

Références

Angelo, H. (2019). Added value? Denaturalizing the “good” of urban greening. Geography Compass, 13(8), e12459.

Boisnier, C. (2015). Les sociétés foncières : entre finance et ville durable. L’Harmattan.

Bueno-Suárez, C., & Coq-Huelva, D. (2020). Sustaining what is unsustainable: A review of urban sprawl and urban socio-environmental policies in North America and Western Europe. Sustainability, 12(11), 4445.

Du, M., & Zhang, X. (2020). Urban greening: A new paradox of economic or social sustainability? Land Use Policy, 92, 104487.

Evans, A. W. (2008). Economics, Real Estate and the Supply of Land. John Wiley & Sons.

Goubran, S., Masson, T., & Caycedo, M. (2019). Evolutions in sustainability and sustainable real estate. In W T. Walker, C. Krosinsky, L. N. Hasan & S. D. Kibsey (eds.), Sustainable real estate: Multidisciplinary Approaches to an Evolving System (p. 11-33). Palgrave McMillan.

Haase, D., Kabisch, S., Haase, A., Andersson, E., Banzhaf, E., Baró, F., ... & Wolff, M. (2017). Greening cities –To be socially inclusive? About the alleged paradox of society and ecology in cities. Habitat International, 64, 41-48.

Meehan, J. (2014). Reinventing real estate: The community land trust as a social invention in affordable housing. Journal of Applied Social Science, 8(2), 113-133.

Nappi-Choulet, I., & Labussière, S. (2015). Greening up our cities: Bringing new value to new spaces in the Paris region. Corporate Real Estate Journal, 5(1), 57-68.

Rogers, D. (2016). The geopolitics of real estate: Reconfiguring property, capital and rights. Rowman & Littlefield.

SfEP - Science for Environment Policy. (2016). No net land take by 2050? Future Brief 14. European Commission DG Environment by the Science Communication Unit, UWE, Bristol.

Warren-Myers, G. (2012). Sustainable management of real estate: is it really sustainability? Journal of Sustainable Real Estate, 4(1), 177-197.