Axe 2Une économie immobilière

verte et solidaire, réalité ou utopie ?

Les mutations économiques et financières provoquées par l’émergence et le renforcement de l’immobilier durable au niveau mondial sont considérables (Sutter, 2009). L’essor de la finance verte et solidaire s’étend désormais aux investissements dans le secteur immobilier (Geiger et al., 2016 ; Wright, 2017 ; Usai, 2018). Dans les modèles économiques de la construction, le développement de l’économie circulaire, des coûts carbone et de la notion de cycle de vie du bâti induit peu à peu, pour les entreprises du secteur, de nouvelles manières de construire, de gérer et de déconstruire (Ploeger et al., 2019 ; Peirani & Cochard, 2021). Dès lors, les prix des biens commencent à intégrer la valeur environnementale des bâtiments (Aroul & Rodriguez, 2017 ; Mironiuc et  al., 2021).

De ce fait, les réflexions touchant aux choix d’investissement, au mode de financement comme à l’économie de l’usage et de la fonctionnalité du bâti imposent au secteur immobilier de confronter les théories à des pratiques diverses. Cependant, ces analyses économiques doivent aussi poser la question de son coût d’entrée pour les ménages (Boyack, 2018). Des retours d’expérience permettant d’interroger les modalités financières de l’accès à des bâtiments environnementalement performants sont ainsi également nécessaires.

  • Comment se matérialise l’économie immobilière durable, et quelles sont les modalités de financement qui permettent de contribuer à son développement ?

  • La « valeur verte » des bâtiments est-elle significative ? Va-t-elle au-delà de la seule efficacité énergétique ?

  • Dans quelle mesure l’économie circulaire est-elle intégrée aux projets immobiliers durables ?

  • Quels outils financiers peuvent soutenir l’accès à des bâtiments environnementalement performants ?

  • Quelles sont les conditions économiques de maintien du caractère durable d’un projet immobilier lors de son exploitation ?

25062019-IMG_9321-Florent JOLIOT (1).JPG

Crédit Photo : Ecocampus Provence : espace distributif sous verrière photovoltaïque. © Florent Joliot.

Références

Aroul, R. R., & Rodriguez, M. (2017). The increasing value of green for residential real estate. Journal of Sustainable Real Estate, 9(1), 112-130.

Boyack, A. J. (2018). Sustainable affordable housing. Arizona State Law Journal, 50(2), 455-496.

Geiger, P., Cajias, M., & Fuerst, F. (2016). A class of its own: the role of sustainable real estate in a multi-asset portfolio. Journal of Sustainable Real Estate, 8(1), 190-218.

Mironiuc, M., Ionașcu, E., Huian, M. C., & Țaran, A. (2021). Reflecting the Sustainability Dimensions on the Residential Real Estate Prices. Sustainability, 13(5), 2963.

Peirani, J., & Cochard, N. (2021). The obstacles of circular economy in the real estate sector. In E. Magnaghi, V. Flambard, D. Mancini, J. Jacques & N. Gouvy (eds), Organizing Smart Buildings and Cities. Promoting Innovation and Participation (p. 159-175). Springer.

Ploeger, H., Prins, M., Straub, A., & Van den Brink, R. (2019). Circular economy and real estate: the legal (im)possibilities of operational lease. Facilities, 37(9-10), 653-668.

Sutter, C. (2009). Finance et développement durable. Idées économiques et sociales, 156, 14-22.

Usai, P. (2018). Indirect real estate investments and impact investing: the case study of a sustainable real estate fund. [Tesi di laurea Magistrale, Politecnico Milano]. Politesi.polimi.it

Wright, C. (2017). Sustainable investing in real estate. In C. Krosinsky & S. Purdom (eds.). Sustainable Investing: Revolutions in Theory and Practice (p. 161-170). Routledge.