Axe 4Immobilier et environnement à l’échelle de la ville, du quartier et
du bâtiment

La prise en compte de la protection de l’environnement, de la conception à l’usage des bâtiments, en passant par la construction, est un élément clé de la transformation du secteur. L’écoconception (Brodhag, 2014), les matériaux biosourcés, la végétalisation ou le verdissement des constructions se multiplient, qu’il s’agisse de construction neuve ou de rénovation. L’attention portée à la récupération des friches (Rey & Lufkin, 2015 ; Arab & Miot, 2020) et à la requalification du bâti ancien (Lai & Lorne, 2019 ; Liu et al., 2020) en est une autre conséquence directe.

À une autre échelle, la ville durable représente un concept à part entière mais aussi un objectif des politiques publiques environnementales, des politiques territoriales, urbaines et régionales (Theys, 2002 ; Ingallina, 2019). La ville résiliente (Toubin et al., 2012 ; Thomas & Da Cunha, 2017), qui sait s’adapter aux besoins de ses habitants en matière de température, de transports, de qualité de l’air, d’alimentation, est devenue une figure incontournable des réflexions sur l’immobilier durable face aux impératifs de santé (Pike, 2020) et de changement climatique (Krosinsky, 2019 ; Msomi & Olarewaju, 2021). En outre, d’un point de vue juridique, les évolutions récentes du droit de l’urbanisme influent fortement sur la ville durable (Auby, 2016 ; Schellenberger, 2014) et sur le contrôle de l’étalement urbain (Ehrlich et al., 2018).

Entre le bâtiment et la ville, la réflexion sur la durabilité interroge aussi l’échelon intermédiaire du quartier et de son fonctionnement spécifique par la recherche de nouvelles proximités (Moreno et al., 2021) et de cycles courts (Barles, 2010). L’émergence de nouvelles formes d’habitation comme l’habitat groupé, ou habitat partagé, est particulièrement manifeste ces dernières années. On parle également d’immobilier hybride, de mixité fonctionnelle où sont regroupés au sein d’un même bâtiment plusieurs usages (habitation, bureaux, services, coworking, etc.).

 

Toutes ces initiatives sont caractéristiques des mutations qui traversent l’immobilier durable, même si l’enjeu social d’un « habitat durable » reste un point de débat (Boissonade et al., 2016) et si la tension entre densification et végétalisation de la ville reste également forte.

  • Quels enjeux sont propres à chaque échelle d’analyse de l’immobilier durable ?

  • Quels facteurs et contextes territoriaux peuvent faciliter ou contraindre l’immobilier durable ?

  • Qu’est-ce qu’un bâtiment durable, tant dans sa conception que ses usages ?

  • En quoi les acteurs de l’immobilier peuvent-ils contribuer à un fonctionnement territorial durable ?

25062019-IMG_9321-Florent JOLIOT (1).JPG

Crédit Photo : Ecocampus Provence : espace distributif sous verrière photovoltaïque. © Florent Joliot.

Références

Arab, N., & Miot, Y. (dir.). (2020). La ville inoccupée. Enjeux et défis des espaces urbains vacants. Presses des Ponts.

Auby, J.-B. (2016). Droit de la ville : du fonctionnement juridique des villes au droit à la ville (2e édition). LexisNexis.

Barles, S. (2010). Society, energy and materials: the contribution of urban metabolism studies to sustainable urban development issues. Journal of Environmental Planning and Management, 53(4), 439-455.

Boissonade, J., Méquignon, M., & Mignot, J.-P. (2016). Habitat durable : approches critiques. Sciences de la société, 98, 3-13.

Brodhag, C. (2014). L’écoconception, un outil au cœur de l’économie circulaire. Annales des Mines-Responsabilité et environnement, 76, 33-37.

Ehrlich, M. V., Hilber, C. A., & Schöni, O. (2018). Institutional settings and urban sprawl: Evidence from Europe. Journal of Housing Economics, 42, 4-18.

Ingallina, P. (dir). (2019). Ecocity, Knowlegde city, Smart city : vers une ville écosoutenable ? Presses universitaires du Septentrion.

Krosinsky, C. (2019). The Relevance of Real Estate in Solving Climate Change. In T. Walker, C. Krosinsky, L. N. Hasan & S. D. Kibsey (eds.), Sustainable Real Estate: Multidisciplinary Approaches to an Evolving System (p. 7-10), Palgrave Macmillan.

Lai, L. W. C., & Lorne, F. T. (2019). Sustainable urban renewal and built heritage conservation in a global real estate revolution. Sustainability, 11(3), 850.

Liu, J., Bengtsson, B., Bohman, H., & Staffansson Pauli, K. (2020). A system model and an innovation approach toward sustainable housing renovation. Sustainability, 12(3), 1130.

Moreno, C., Allam, Z., Chabaud, D., Gall, C., & Pratlong, F. (2021). Introducing the “15-Minute City”: Sustainability, resilience and place identity in future post-pandemic cities. Smart Cities, 4(1), 93-111.

Msomi, T. S., & Olarewaju, O. M. (2021). Nexus of climate change and sustainable real estate. In O. M. Olarewaju & I. O. Ganiyu (eds.), Handbook of Research on Climate Change and the Sustainable Financial Sector (p. 71-83). IGI Global.

Pike, J. (2020). The future of sustainable real estate investments in a post-COVID-19 world. Journal of European Real Estate Research, 13(3), 455-460.

Rey, E., & Lufkin, S. (2015). Des friches urbaines aux quartiers durables.  Presses polytechniques et universitaires romandes.

Schellenberger, T. (2014). Encadrer la densité et la consommation foncière dans les SCOT et les PLU. Réflexions sur le rôle et la place des normes en droit de l’urbanisme. Droit et Ville, 78, 75-95.

Theys, J. (2002). L’approche territoriale du « développement durable », condition d’une prise en compte de sa dimension sociale. Développement durable & territoires, dossier 1.

Thomas, I., & Da Cunha, A. (dir.). (2017). La ville résiliente. Comment la construire ? Presses de l’Université de Montréal.

Toubin, M., Lhomme, S., Diab, Y., Serre, D., & Laganier, R. (2012). La Résilience urbaine : un nouveau concept opérationnel vecteur de durabilité urbaine ? Développement durable & territoires, 3(1).